Voyager à Kuala Lumpur pour les « Digital Nomades »

0
267

Même si les sites spécialisés déconseillent d’aller à Kuala Lumpur durant cette période, j’y suis parti du 14 au 30 avril 2018. Et bien croyez-moi, ça reste plus accueillant à la même période que l’#Inde du sud d’où je venais ! Et puis, j’aime bien les climats tropicaux… Une chaleur étouffante la journée suivie de fortes pluies en fin d’après-midi. Vous remarquerez qu’on dort bien mieux et presque sans clim.





Logement

Repas

Transports

Taxis

Cocktail

Wifi

Indice Coconut

Pondichéry

390€ 

/ mois

10€

3€

0,20€

1,8€

3€

Moyenne

★★★★★

Kuala Lumpur

450€ 

/ mois

8€

5€

1€

4€

5€

Élevée

★★★★

Bangkok

400€ 

/ mois

En cours

En cours

En cours

En cours

En cours

Élevée

★★★★☆

Se rendre à KL Sentral depuis l’aéroport international de Kuala Lumpur

KL Sentral c’est un peu comme la station Châtelet à Paris . Vous aurez un accès aux différentes lignes de métro. Attention, certaines stations nécessitent de marcher un peu et d’emprunter des passerelles. Vous pourrez rejoindre presque n’importe quel endroit de Kuala Lumpur depuis cette station.

À l’aéroport, vous aurez le choix entre la navette express KLIA et les bus. La différence de prix étant vraiment importante, j’ai toujours utilisé le bus. Attention cependant, arriver de nuit peut compliquer la tâche pour trouver un bus. Il faut compter environ 16 RM pour rejoindre KL Sentral depuis l’aéroport.

Pour se déplacer à Kuala Lumpur, vous pouvez utiliser Grab, l’équivalent de Uber, ou les transports en commun. Compter entre 10-15 RM par trajet avec Grab, en fonction de la distance. Si vous préferez utiliser les nombreux trains et métros, il ne vous coûteront qu’entre 1 et 10 RM par trajet. La ville est très bien desservie.

Si jamais vous n’avez pas encore vu le reportage du Grand JD sur l’huile de palme, je ne peux que vous conseiller sa vidéo. J’ai été choqué de voir autant de cultures entre l’aéroport et Kuala Lumpur. Mais là n’est pas le propos, le problème concerne évidemment la biodiversité.

Se loger à Kuala Lumpur en tant que digital nomade

🛎 Bunk & Bilik Hotel @ Jalan Ipoh (lien partenaire)

💸 7.14€ par jour, soit 220€/mois

Pour le digital nomade que je suis, la localisation de l’hôtel durant le séjour m’importe peu. Je souhaite surtout une bonne connexion WiFi et le petit déjeuner. C’est différent lorsque je décide de voyager sans travailler parallèlement.

PRENDRE LE PETIT DEJ. À L’EXTÉRIEUR EN ASIE PEUT RAPIDEMENT DEVENIR COMPLEXE

Premièrement, il n’est pas aisé de prendre un petit déjeuner sucré le matin. Il est plus fréquent de manger sucré salé, on est en Asie ! Et trouver un restaurant servant un breakfast occidental peut s’avérer difficile et cher. Enfin, perdre du temps le matin en trajet pour se nourrir ne correspond pas à mon mode de vie. Je préfère manger de la nourriture locale, profiter plus longtemps du temps de  mon petit déjeuner et me mettre au travail.

Se loger, par exemple à l’hôtel Bunk & Bilik Hotel @ Jalan Ipoh, en chambre dortoir est de loin la méthode la plus économique mais aussi celle permettant de faire le plus de rencontres orientée voyages et business.

Bunk & Bilik Hotel @ Jln Ipoh

Où manger à Kuala Lumpur

La street ! Pas d’inquiétude c’est absolument commun pour les habitants. En fait, il s’agit plutôt de cantines aménagées en dessous de logements contrairement à la Thaïlande ou l’on trouve vraiment des stands dans la rue. La nourriture est excellente. Vous pouvez faire comme moi, ne connaissant pas les noms des plats, j’ai pour habitude de demander un plat différent à chaque repas afin de découvrir toutes les saveurs 😉 Vous ne devriez pas payer plus de 8-10 RM (environ 2€) par plat. Ne buvant pas de soda, je ne prends jamais de boissons. Normalement vous n’aurez plus faim avec les pâtes ou le riz comme ingrédients de base, ça tient au ventre !

Le bonus Yummy : Le Village Park Restaurant !


J’ai découvert cette cantine via un membre du site Couchsurfing lors de ma précédente visite. Ambiance : interdiction d’utiliser son portable en mangeant, pratique du remplissage des tables, une file d’attente qui sort du restaurant. Il faut vite laisser la place aux autres mais avant ça, régalons-nous. Il s’agit du meilleur Nasi Lemak au poulet frit de la ville ! Regardez les avis TripAdvisor…

Que faire à Kuala Lumpur en dehors du travail

Ma liste des choses à faire à KL, lorsque vous souhaitez changer d’air après une bonne semaine de travail !

KL est une ville adaptée aux nomades qui souhaitent s’y arrêter de quelques semaines à trois mois, et ce, sans avoir besoin d’un Visa. Pour en savoir plus, regardez les conseils du guide du routard sur la Malaisie.

❤ Avantages

  • Coût de la vie sur place
  • WiFi et 4G de qualité et abordable

💔 Inconvénients :

  • Décalage horaire de 6h en été, attention à votre communication avec la clientèle Française
  • Il s’agit d’une grande ville, les déplacements sont particulièrement longs

💓 Le plus :

  • En fonction de la saison, ne manquez de déguster les mangues !

Bonne route et bon business. Si vous avez besoin d’aide, laissez-moi un commentaire !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.